comment faire un mur végétal

Comment faire un mur végétal ? Les erreurs à ne pas commettre

février 2015 11 Comentaires

Pourquoi et comment faire un mur végétal chez soi ?

Les personnes souhaitent savoir comment faire un mur végétal chez elles, car elles aspirent à plus de sérénité. A l’image d’un aquarium, un mur végétalisé est très contemplatif. Il est en perpétuelle évolution, comme un petit écosystème que l’on voit fleurir,  se bouturer et grandir.

Il est très important de comprendre que le mur végétalisé est un savoir-faire à part entière, né le plus souvent d’une longue expérience. Faire un mur végétal chez soi reste possible pour les passionnés, les jardiniers amateurs et les botanistes assidus. C’est également possible pour les bricoleurs ayant de longues heures à consacrer à la réalisation d’un tel ouvrage.

Nous préconisons, si vous ne faites pas partie de la liste ci-dessus, de faire appel à un paysagiste professionnel. Lui seul aura l’expérience, le savoir-faire et la technologie nécessaire pour réaliser un mur végétalisé. La société Jardins de Babylone garantit par exemple l’intégralité de ses systèmes pendant 10 ans, qu’ils soient posés en extérieur ou en intérieur, avec des contrats d’entretien réalisés par des paysagistes professionnels.

 

mur végétal d'orchidée

Qui peut réaliser un mur végétal ?

On retrouve une deuxième catégorie de personnes : celles des passionnés de botanique. A titre d’exemple, Jardins de Babylone a réalisé rue Montorgueil près du célèbre mur végétal rue des Petits Carreaux, un véritable jardin vertical d’orchidées dans un duplex parisien. Ce mur végétal est composé uniquement d’orchidées provenant du sud-est de l’Asie. Ces fleurs sont toutes botaniques, ce ne sont pas des orchidées issues de la main de l’homme (cultivars).

Ces plantes que nous pourrions retrouver à l’état naturel dans des forêts tropicales humides sont des exemples de la puissance de la nature.

Sur cet exemple notre client ne savait pas comment réaliser un mur végétal, il manquait de connaissances et de temps. Il a laissé le soin à l’entreprise Jardins de Babylone de réaliser toute l’ossature métallique, l’étanchéité de l’œuvre, le système d’arrosage en circuit fermé et la base des plantes. Il a planté lui-même les orchidées botaniques dont un certain nombre avaient été produites à la Canopée à Brest.

orchidée dans un mur végétalisé

Pour découvrir toutes les techniques et comprendre comment faire un mur végétal, rendez-vous sur ce lien dédié aux technologies des murs végétalisés.

Comment faire un mur végétal ?

Pour réaliser un mur végétal, il est important d’en cerner les différentes contraintes :

  • Avez-vous un point d’eau à proximité ?
  • A contrario, avez-vous un point d’évacuation de l’eau près de la réalisation ?

Enfin, critère primordial, quelle quantité de lumière naturelle reçoit le mur en question et comment est-il exposé ?

Vous l’aurez compris, il faut que le lieu de votre installation possède une arrivée et une évacuation d’eau, tout en bénéficiant du plus de lumière naturelle possible. Des solutions sont toujours envisageables lorsque ce n’est pas le cas, adressez-vous à un professionnel dans ce cas de figure.

Le plan de votre mur végétal

Avant de se lancer dans la réalisation du mur, il convient d’en concevoir les plans d’exécution.

Aussi, si vous avez le moindre problème, la moindre question, n’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel. Un designer végétal tel qu’Amaury Gallon sera à même de réaliser tous vos plans. Il pourra ensuite :

  • relever les côtes du lieu
  • faire un photomontage avec votre mur végétal si vous souhaitez un design précis
  • placer sur votre plan l’arrivée et l’évacuation d’eau
  • définir un entraxe de 40 cm entre les tasseaux ou omégas
  • placer les profils d’étanchéité de chaque côté du mur
  • installer le bac ou la gouttière de récupération d’eau
  • placer le système d’irrigation du mur végétal (pompe, programmateur…)

Sans professionnel, c’est alors à vous seul qu’il revient de réaliser ces étapes successives.

designer végétal Amaury Gallon

Vous pouvez ensuite placer les plaques PVC d’étanchéité, puis le tissu et enfin les plantes.

Comment faire un mur végétal : son ossature

Il est important de choisir l’ossature en fonction de la nature de son mur :

  • Est-il creux ?
  • Est-il plein ?
  • Est-ce de la brique ? Du parpaing, du plâtre ?
  • Ou seulement du BA13 ?

En fonction de la nature du mur et de sa hauteur, vous allez donc choisir de travailler avec :

  • des omégas métalliques (pas très onéreux mais réellement lourds),
  • des cornières en aluminium (plus chères mais aussi plus légères),
  • ou tout simplement des tasseaux en bois à utiliser de préférence sur des petits ouvrages en intérieur.

position des omegas tous les 40 cm pour une mur végétal

Il vous faudra ensuite choisir votre système de fixation :

  • mur creux (cheville Molly, cheville chimique avec tamis).

cheville molly pour mur creux pour l'installation de murs végétaux

  • mur plein (split, cheville chimique dans certains cas, chevilles plastiques sur les petits ouvrages).

Les profils sont à fabriquer en alu ou acier métallisé recouvert de peinture époxy. Il sera surtout important de vérifier la compatibilité des métaux utilisés, des fixations, au profil, en passant par les omégas. En effet certains métaux se corrodent au contact des autres. C’est le cas de l’inox avec l’aluminium par exemple.

Le Bac du mur végétalisé

Évitez les bacs galvanisés qui ont tendance à se corroder au contact des engrais.
Préférez un bac inox ou un bac en acier avec un traitement métallisé, une peinture époxy et une étanchéité polymère intérieure. Ils seront les plus adaptés pour la création d’un mur végétal.
Pour déterminer le plan de plantation, il suffit de prévoir un design, c’est-à-dire le rendu esthétique de votre mur. (Tâches, courbes, formes géométriques). A vous ensuite de choisir les espèces en fonction de leurs emplacements précis.

ossature métallique et bac d'un mur végétalisé

Comment faire un mur végétal : son étanchéité

Comment faire l’étanchéité des murs végétaux ? Pour cela, il est nécessaire d’utiliser un pvc (numéro 2 sur le schéma), une matière non dégradable dans l’idéal, un pvc éco-responsable issu du recyclage (le pvc étant 100% recyclable).

fiche technique mur végétal en tissu

  1.  Rail Omega 7cm
  2.  Plaque PVC recyclé 10mm étanche
  3.  Trois épaisseurs de nappe hydrophile
  4.  Profilé de finition
  5.  Goutteur auto-régulant
  6.  Réserve d’eau
  7.  Pompe
  8.  Station d’irrigation

En effet, sur de nombreux sites, il vous sera proposé d’utiliser un bois tropical du type okoumé. Ce bois est un contreplaqué que vous trouverez dans n’importe quelle grande surface de bricolage.
Il provient souvent d’Afrique et en grande partie du Gabon. Or, dans ce pays, seulement 20% des forêts sont exploités de manière durable… De plus, le bois a tendance à gonfler avec l’eau et à se déformer. Enfin, il est important de savoir que les labels FSC ou PFC ne sont pas garantie solide. En effet, lors de nombreuses enquêtes, il s’est avéré que des sites type (centrale nucléaire, mont Ventoux ) étaien bel et bien classés PFC. Concernant le label FSC, de nombreux fonctionnaires – notamment des pays asiatiques- sont corrompus et participent au trafic de pièces de bois en provenance de parcs naturels protégés.

Enfin il est indispensable de respecter les normes DTU des parements de façade, consistant à laisser un vide de 5 cm de lame d’air ventilé. Cette lame d’air permet au mur de s’aérer correctement et, concrètement d’éviter champignons et moisissures.

Le substrat des murs végétaux

textile pour mur végétal de Jardins de Babylone

Dans le commerce, vous trouverez alors sans grande difficulté des « aquanap » ou « nappes d’irrigation » pour mur végétal. Il est nécessaire de choisir celle-ci en fonction de son épaisseur. Privilégiez donc un grammage de 800 gr pour n’en utiliser que deux couches.
Sélectionnez de préférence une nappe dite « armée », avec une trame plastique si possible. Elle augmente ainsi sa résistance au déchirement.
L’aquanap contient la plupart du temps des fibres de coton qui peuvent se dégrader et donc dégager une odeur désagréable, surtout en intérieur.

Au sein de Jardins de Babylone, nous avons en effet choisi de développer notre propre géotextile aiguilleté ! Celui-ci se compose à 94% d’éléments recyclés. Il offre une grande résistance au déchirement, possède une meilleure capillarité (rétention en eau) et côté très esthétique (gris uni).

Les plantes des murs végétalisés d’intérieurs

Les plantes des murs végétalisés ne sont pas les mêmes sur un mur végétal installé en intérieur ou en extérieur. Certaines plantes sont en revanche « passe-partout ». Elles pourront alors être employées à la fois sur des murs végétaux d’intérieurs mais aussi sur des murs végétaux d’extérieurs.

Ainsi, on note que la fameuse helxine est une plante, même si celle-ci ressemble plus à une mousse. D’autres espèces sont capables de vivre aussi bien en intérieur qu’en extérieur comme certain fuschia, ou encore le carex hachijoensis qui est une graminée.

A l’extérieur, vous pouvez par exemple utiliser un grand nombre de vivaces et de variétés d’arbrisseaux. Évitez les plantes poussant à plus de 1m-1.2m de hauteur.
L’important est de les placer en fonction de leur besoin en humidité et leur besoin en lumière. Ainsi, nous n’utiliserons pas la même plante en haut, au milieu et en bas d’un mur végétal.

les murs végétaux de edf

 

Organiser son mur végétal d’intérieur

Un grand nombre des plantes que vous faites pousser dans des pots, chez vous, s’adapte parfaitement aux murs végétaux. Rares sont les plantes qui ne poussent pas sur un mur végétal.

Les cactées et les plantes grasses sont en revanche les plantes que l’on laissera de côté pour concevoir mur végétal d’intérieur. Cela pour la simple et bonne raison qu’elles ne demandent que très peu d’eau. Le mur végétal étant un système de culture dit « hydroponique », elles ne survivraient pas toutes à ce milieu de culture humide.

En haut du mur végétal, nous vous recommandons ensuite d’utiliser les plantes ayant les plus faibles besoins en eau. C’est l’endroit du mur qui restera le plus au sec entre deux arrosages. Jardins de Babylone dispose souvent sur ces hauteurs des fittonias. Ces petites plantes ne demandent pas forcément beaucoup de lumière ni beaucoup d’eau. Si vous souhaitez voir fleurir votre mur végétal, vous pouvez envisager d’y disposer des orchidées, des chiritas ou des billbergias.

Penser tous les étages du mur végétal

Aussi, au milieu de votre mur, toujours dans la catégorie des plantes fleuries ayant besoin d’un peu plus d’humidité, optez pour des streptocarpus ou encore des bégonias tamaya. Toutes les variétés de bégonia se plaisent au milieu des murs végétaux d’intérieurs. Elles permettent d’avoir une importante palette de feuillages colorés.

mur végétal intérieur salle de Formation

Le pied du mur végétalisé est enfin la partie la plus délicate de l’ouvrage. La lumière y est souvent moindre, c’est-à-dire inférieure à 800 lux et c’est la partie la plus humide. L’aspidistra en est la plante phare, capable de survivre dans des pièces ayant très peu de lumière naturelle. C’est une plante qui se développe assez lentement, son coût est donc plus onéreux. Vous pouvez aussi utiliser des pothos ou encore une multitude de variétés d’aglaonemas. Ces plantes à la fois résistantes et très colorées sont les meilleures amies des murs végétaux.

Tags : , ,

Classés dans :,

11 commentaires

  • HOUGARDY Michèle says:

    Bonjour,

    Architecte (enseignante à l’université)je voudrais pour ma propre habitation en campagne réaliser un mur de clôture végétal afin de pouvoir par la suite le faire visiter à mes étudiants et les sensibiliser à cette nouvelle technique beaucoup plus fréquente en France qu’en Belgique.
    J’ai parcouru avec intérêt votre site et vu vos nombreuses réalisations, .. et prix remportés … félicitations !
    Cependant à aucun moment je ne vois d’explication technique quand : il n’y a pas de mur existant, donc quand tout est à réaliser . L’orientation serait nord par rapport à l’habitat existant et la hauteur finie de 1.60 m , arrivé d’eau sans problème et évacuation via graviers et plat coulant du trottoir. Que me conseillez vous comme structure ? Merci de vos conseils et de beaux projets en perspective !

  • jdb says:

    bonjour Mme Hougardy,

    tout d’abord merci pour votre commentaire, je comprends tout à fait ce que vous cherchez à réaliser, l’ossature pour faire un mur végétal auto-porté dépend de la technique que vous aller choisir soit vous partez sur une solution de mur végétal en gabion ce qui peut être onéreux même si vous réalisez ce projet vous même, car il faudra au moins utiliser des gabions de 1*1m pour que le mur ce tienne tout seul.
    Soit vous utilisez une technique de mur végétal textile , cette technique à l’avantage d’être très légère, il suffit donc d’utiliser des poteaux en bois ou métallique de les sceller dans un plot béton, et d’y fixer la plaque de pvc puis le tissu sur la plaque de pvc
    Prévoir d’un point de vu esthétique au dos une brande en bruyère afin d’éviter les commentaires du voisin sur le manque d’esthétisme du pvc à l’arrière du mur végétal
    je vous invite à lire un autre article traitant des murs végétaux qui peut vous éclairer sur les techniques les plus appropriées
    en espérant avoir répondu à vos questions, joyeuses pâques

    Amaury Gallon

  • Laflechelle says:

    Merci pour vos explications. Je désire le réaliser sur un mur extérieur 1,60m de hauteur et
    2m de largeur
    exposé sud est, j’habite en Provence, quelles plantes acceptant le soleil (et non gélives) puis-je installer?
    Merci d’avance.

  • jdb says:

    Bonjour, en finalité cela dépend aussi du support de culture choisi pour votre mur végétal, le climat de la Provence est méditerranéen sur la côte il n’y a quasiment jamais de période de gel ce qui n’est pas le cas dans l’arrière pays ou parfois il est possible d’avoir des gelées mais ce sont rarement des gelées très fortes.
    Je vous recommande de choisir des plantes pour mur végétal « passent partout » tels que des Geranium Macroryzum, Artemisia ‘Powis Castle’, Rosmarinus Prostratus, Erigeron Karvinskianus.

  • Jojo says:

    Bonjour j’ai beaucoup aimé vos réalisations et je voudrais savoir les conditions qu’il faut remplir pour avoir un mur végétal en Afrique. Et aussi quels types de plante peut on utiliser dans les zones chaudes comme en Afrique..
    Merci..

  • jardins says:

    bonjour veuillez nous excuser de répondre si tard, concernant votre mur végétal en Afrique, tout dépend ou celui-ci se situe sur toute la partie tropicale ou sub-tropicale le climat est idoine.
    Pour les climats plus désertique, je pense à l’Afrique du nord l’exposition du mur est très importante il faut privilégié les murs à exposition nord ne bénéficiant pas de soleil direct, ou est qui aura le soleil que le matin.
    Pour les plantes leurs choix est réellement à prendre en considération en fonction du pays et donc du climat et de l’exposition.
    Nous avons déjà eu l’opportunité de faire des projets en Afrique le mieux est de nous contacter par email pour votre projet de mur végétalisé, nous traiterons votre demande beaucoup plus rapidement que sur un commentaire sur l’un de nos blog rassurez vous :)

  • Imane says:

    Bonjour, tout d’abord, félicitations pour vos articles passionnant et votre blog très intéressant.
    Je suis étudiante en architecture et je rédige un mémoire sur « Végétal et bien-être dans l’architecture ». J’aurais aimé savoir si vous aviez des informations plus détaillées concernant les impacts qu’un mur végétal peut avoir au sein d’une habitation ou d’un bâtiment public. Quels peuvent être les conséquences sur la santé, si oui ou non vous sentez que cet engouement pour la façade végétale est liée à des problématiques de bien-être ? Ou encore pensez vous qu’il peut y avoir des mises en garde contre certaines espèces plus toxiques que d’autres. Ou au contraire, si les systèmes de mur végétaux sont pensez en terme de performances énergétiques ou écologiques. Enfin, je serais ravie si vous pourriez me rediriger vers des références ou études ou articles parlant des ces effets.
    Très cordialement,
    Imane.

  • Bigler says:

    Bonjour,

    Faut-il souvent changer l’eau dans le bassin récupérateur ?

    merci d’avance pour votre réponse

    Basile

  • D ovidio says:

    Bonjour
    Je souhaite réaliser un mur végétal de 2m de haut et environ 1m50 de large pouvez vous me conseiller pour trouver un bon professionnel et avoir une idée du prix
    Merci d’avance
    Cordialement

  • jardins says:

    Bonjour M. Ovidio,

    Merci pour vos questions, en premier lieu je serais tenté de vous conseiller notre entreprise :)
    Pour répondre à votre question comment trouver un bon professionnel dans le domaine du mur végétal, je vous répondrez qu’il faut déjà choisir une entreprise offrant certaines garanties :

    Garantie d’ancienneté, tout d’abord trouver une société présente depuis une bonne dizaine d’année, tant d’entreprise se sont créer dans le domaine des murs végétalisés, nous ne les comptons même plus.
    Elles ont souvent rapidement périclité, soit la technologie n’était pas aboutie soit elles n’avaient pas les reins suffisamment solides.

    Garantie de moyens, de nombreux auto-entrepreneurs existent dans le domaine, non pas qu’ils font mal leurs travail, cependant ils ne possèdent souvent pas les moyens humains pour gérer à la fois la maintenance et la création des murs végétaux.

    Garantie technologique, il est important d’avoir un professionnel vous garantissant à la fois sa technologie et son intervention, cela peut aller d’une garantie decénnale sur l’ossature métallique du mur végétal, son étanchéité, et son support de culture. A une assurance civile pour l’intervention sur site des employés.
    Il est aussi nécessaire de vérifier que la société possède bien dans le cas de travail en hauteur les habilitations requises à l’utilisation des nacelles élévatrices, ou les autorisations de travail sur échafaudage.

    la deuxième question sur les prix, ils sont variable en fonction d’un mur végétal d’intérieur ou d’extérieur et en fonction des surfaces.
    A titre d’exemple vous amortirez plus une installation d’arrosage si la surface est d’autant plus grande.
    Hors arrosage automatique les prix sont en général de :

    – 500 euros pour des surfaces supérieur à 150 m²
    – 650-700 euros pour des surface comprise entre 50 et 150 m²
    – 750-800 euros soit des surfaces de 20 à 50 m²

    Pour des toutes petites surfaces comme la votre se la relève du kit voir du cadre en intérieur la meilleur solution est d’opter pour du mur végétal stabilisé dont les prix commencent à 450 euros du m² pour des murs simples en mousse ou lichen et qui ne nécessitent pas d’arrosage automatique.

    En espérant avoir répondu correctement à vos questions.

    Bonnes fêtes de fin d’année.

    Amaury Gallon

  • jardins says:

    bonjour Basile,

    Désolé pour la réponse tardive,
    c’est effectivement un point essentiel, le changement de l’eau du bac est nécessaire tous les trois ou quatre mois, pour plusieurs raisons.
    Si l’eau du bac de récupération à une électroconductivié c’est à dire la teneur en sel de l’eau (engrais) trop importante, cela peut être la conséquence de déchets organiques présent dans l’eau.
    Si le PH est trop acide ou alcalin.
    C’est deux résultantes sont souvent présentes quand il n’y a pas de remplissage automatique du bac soit par un dispositif de flotteur soit par un dispositif de sondes, le niveau d’eau diminuant dans le bac entraîne une concentration en sels plus importante ainsi qu’un PH plus élevé.

    cordialement

    Amaury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *