tour végétale à Taipei de vincent callebaut

Vincent Callebaut : redessine le futur par l’architecture végétale

février 2017 4 Comentaires

Lorsque l’on pense aux constructions du futur, quel que soit son âge, on retrouve toujours ses yeux et son imagination d’enfant… Des maisons avec de grandes surfaces vitrées, des bâtiments aussi hauts que majestueux, des murs et des toitures végétalisés, des systèmes d’autonomie ou de production d’énergie intégrés…

vincent callebaut invente l'architecture végétale

Vincent Callebaut, architecte belge a choisi non seulement de continuer à rêver mais surtout de mettre en application tous ces concepts, avec réalisme, pratique et ingéniosité.

Du modeste bureau d’études, à l’architecte mondialement connu

Né en mai 1977 à La Louvière, en Belgique, Vincent Callebaut suit des études d’architecture à  l’Institut Victor Horta de la Faculté d’architecture de l’Université libre de Bruxelles.

Passionné depuis son plus jeune âge par la science fiction, les récits de Jules Verne ou de Werber, il s’intéresse aussi aux pouvoirs de la nature.

En l’an 2000, il  obtient son diplôme d’architecte et grâce à une bourse délivrée par la communauté européenne ( bourse De Vinci), il s’installe dans la capitale française et travaille auprès de deux architectes et urbanistes parisiens : Odile Decq et Massimiliano Fuksas.

Fort de cette expérience et de son envie d’aller de l’avant, Vincent Callebaut crée sa propre société nommée « Vincent Callebaut Architectures », toujours à Paris.

Il décide alors de mêler ses passions et suit de très près tous les projets d’architecture écologique organique, bionique et même biomorphique.

biomimétisme

Quand l’imagination et le rêve se mettent au service du réel

Vincent Callebaut, c’est l’architecte végétale futuriste, parfois surréaliste, qui met sur pied des projets incroyables, tout en restant bien ancré dans les réalités de nos sociétés.

Il réalise alors avec son agence, en partenariat avec des bureaux d’études d’architecture du monde entier, des projets à la fois futuristes, écologiques, fantastiques, visionnaires et pansements. « Pansement », parce que Vincent Callebaut tente, grâce à l’architecture végétale, de répondre à de nombreux problèmes actuels, en terme de coût, d’espace, de distance maison/travail, de manque de végétation, de jardin…

Il mise tout sur la « cité écologique de demain », une cité entièrement verte et pourtant baignant dans la modernité et l’innovation.

paris 2050 par vincent callebaut

En 2010, sept pavillons de l’Exposition Universelle de Shanghai choisissent de présenter ses projets.

Vincent Callebaut et son concept d’ARCHIBIOTIC

« Je veux transformer les villes en écosystèmes, les quartiers en forêts, et les édifices en arbres » annonce Vincent Callebaut.

Eco-quartiers durables, alliant énergies renouvelables et agriculture urbaine, voilà tout ce qu’aime imaginer et penser dans les moindres détails l’architecte belge. Ainsi, « Dragonfly », ou Libellule en français, est un projet de fermes verticales qui propose de repenser l’agriculture et la vie au cœur même de Manhattan.

Un immeuble fait de deux tours reliées par une vaste serre bioclimatique, un bâtiment autosuffisant en énergie mais aussi en nourriture et dont le surplus de production pourrait être acheminé directement sur un marché flottant sur l’East River.

La tour Agora Garden, immeuble en double hélice avec balcons et terrasses ouverts sur le ciel, déjà en construction à Taipei aura une certification BREEAM.

tour végétal tapei de vincent callebaut

Vincent Callebaut c’est aussi Physalia, un vaisseau géant autonome en énergie et dépolluant, capable de naviguer sur les fleuves d’Europe ou des cités flottantes destinées à accueillir les futurs réfugiés climatiques… L’architecte n’a pas fini de nous faire rêver.

Bâtiments végétalisés, éoliennes axiales, bioréacteurs, recyclage intelligent….

La force de Vincent Callebaut, c’est d’utiliser toutes ses compétences, son expérience mais aussi de s’entourer de professionnels du bâtiment et des sciences, pour que chaque projet qu’il construit des mois durant, puisse passer sans aucun problème du rêve, à la réalité.

Tags : , ,

Classés dans :,

4 commentaires

  • Carolina says:

    Eu sou a Carolina,

    Estou estudando Engenharia Ambiental & Sanitária e tenho um sonho de conhecer o escritório, os projetos e por que não trabalhar um dia com Vincent Callebaut.

    Parabéns pela matéria no blog.

    Muito inspirador.

    Abraços,

    Carol

  • Johnb says:

    I really like your writing style, fantastic information, thanks for putting up

  • jdb says:

    thanks a lot to follow us, the english website will be ready soon

  • jdb says:

    Hello Caroline, I’m sorry we do not speak Portuguese, we will try to organize a conference on plant architecture with Vincent Callebaut, I keep your email to keep you informed. Amaury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *