Vincent-Callebaut The Gate Megatree projet d'architecture végétale

Architecture végétale : Vision futuriste ou utopique pour nos villes ?

octobre 2015 2 Comentaires

Architecture végétale : discipline assez mal connue dans notre société occidentale, même si elle commence tout doucement à faire son chemin.

Il ne s’agit pas seulement d’utiliser les végétaux et de bien les arranger sur une terrasse ou dans un jardin. L’architecture végétale est l’art de faire pénétrer les végétaux dans nos constructions, au cœur même de nos bâtiments. Maisons, jardins, bureaux, buildings ou parcs, elle s’applique à tous les domaines, tous les budgets, tous les projets.

Construisons oui, mais végétalisons !

En architecture végétale, il s’agit tout autant d’apporter des végétaux dans nos constructions que de laisser ces constructions nous rappeler. En outre, par leurs formes, leurs couleurs, que nous devons tout à la puissance et la beauté de la nature.

Hundertwasser a été le premier homme du XXème siècle à se battre pour faire comprendre que l’art devait concerner tous les aspects de notre vie, y compris nos constructions.

Ses convictions écologiques l’amènent à penser à la réunion de l’art et des végétaux; pas sur de petites toiles comme le font déjà d’autres de ses contemporains mais sur des murs, des toits, des bâtiments de grande envergure. Il cherche à associer le beau, l’utile et le naturel : il invente par exemple la première station d’épuration végétale; qui peut même être installée à l’intérieur d’un bâtiment chauffé. Il construit l’immeuble viennois Hundertwasserhaus qui comporte des murs et des toits végétalisés.

Comme il l’affirmait dans l ‘un de ses manifestes : « Je me refuse à construire des maisons par lesquelles la nature et les hommes se font du mal […] Depuis qu’il y a des urbanistes, nos villes sont devenues laides. L’homme a perdu le contact avec la terre. L’homme vit séparé de la terre et de son milieu naturel. ».

L’architecture végétale au cœur de nos villes

D’autres grands noms de l’architecture végétale présentent aujourd’hui des projets innovants et majestueux.

Vincent Callebaut est un architecte qui participe à des constructions incroyables tout autour du monde : Europe mais aussi Chine, Mexique, Maroc, Égypte. Vincent Callebaut y construit des gratte-ciels, des immeubles, des villas et tient à ce que l’architecture végétale y soit aussi belle qu’utile.

Paris Smart City 2050 Vincent Callebaut maître de l'architecture végétale

 

L’architecte Edouard François se situe dans la même lignée avec tout de même plus de projets à taille humaine : green clouds, balcon-jardins, éco-quartiers. Toujours dans l’idée de mettre en avant au mieux les multiples pouvoirs de la nature : beauté certes, mais aussi isolation, dépollution, filtration, maintient de la biodiversité…

Edouard François architecture végétale pour une tour parisienne

 

L’artiste Luc Schuiten enfin, pense qu’il est possible et même urgent de végétaliser nos villes. Selon lui, l’homme a oublié que l’abondance de nourriture qu’il connaît au quotidien est aussi très fragile.
L’artiste imagine des alternatives au travers de ses dessins et nous présente des villes telles que Bruxelles, Strasbourg ou encore Shangaï complètement vertes, transformées sans qu’aucune destruction ne soit nécessaire. Il végétalise l’existant et parle alors de « ville résiliante ».

Luc Schuiten architecture végétale et organique futuriste

Quand design et architecture végétale se rencontrent

L’architecture végétale ne se limite pas, nous l’avons dit, à l’extérieur de nos maisons ou de nos bâtiments. Elle peut pénétrer nos intérieurs sous la forme de murs végétalisés. Par l’introduction de matériaux organiques dans nos pièces à vivre ou encore l’insertion de véritables objets décoratifs.

L’architecte japonais Kengo Kuma prouve dans toutes ses réalisations que le mobilier. Tout comme les murs et les différentes surfaces de l’intérieur d’une maison, peut être végétalisé. Il crée ainsi des univers dans lesquels meubles et murs se confondent. Finalement, des décors et des ambiances dignes des plus grands films de science fiction.

Kengo Kuma architecture végétale en tasseau de bois

 

L’architecture végétale n’est ni un luxe, ni une hérésie. Elle est une part majeure de l’architecture qui se développe et offre bien d’autres avantages que la simple beauté visuelle.

Tags : ,

Classés dans :,

2 commentaires

  • Hervé Floquin says:

    article extrêmement interessant sur l’architecture végétale en esperant que nos villes deviennent plus vertes et ambitieuses.
    un grand bravo à tous vos magnfiques projets, en espérant avoir la chance d’en voir un prochainement.
    H.Floquin

  • jdb says:

    merci infiniment, n’hésitez pas à venir nous voir à notre showroom pour voir nos réalisations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *